La nourriture virtuelle bientôt réelle

Autres / /

Partagez :

La nourriture virtuelle, bientôt réelle ?

Quand mange un aliment, deux aspects principaux entrent en compte : le goût et la texture. Ainsi des équipes de chercheurs ont tenté de reproduire ces deux phases de l’ingestion d’aliments. Peut-être aurons-nous bientôt la possibilité de manger de la nourriture virtuelle.

Recréer les goûts et saveurs : un pari déjà (à moitié) réussi

Des scientifiques travaillent actuellement sur un appareil électronique permettant de recréer des saveurs lorsqu’on pose la langue dessus, une sorte de sucette à goût variable en quelque sorte. Dans le même principe, une cuillère électronique a déjà été mise au point : elle permet de donner l’illusion d’un aliment salé ou amer. Un nouveau projet est en cours pour imiter la saveur sucrée, il repose sur une stimulation thermique de la langue. Ainsi suivant la température, les neurones de la langue croient recevoir des signaux, correspondant à différents goûts ou saveurs : sucre, menthe, épices…

En plus des simples utilisations récréatives, ces technologies pourraient être utilisées pour simuler certains goûts pour les personnes ayant un régime particulier. Par exemple donner l’illusion d’aliments salés ou sucrés alors que ce n’est pas le cas ou explorer des nouveaux goûts pour les personnes souffrant d’allergies alimentaires…

L’autre aspect important d’un repas : la mastication

Imaginez-vous avec votre casque de réalité virtuelle au bord d’une plage de sable blanc, une noix de coco dans la main… Comment avoir l’impression de la manger réellement ? En plus de recréer son goût, il faut donner l’impression de réellement manger cette noix de coco. L’université de Tokyo a récemment mis au point un dispositif permettant de simuler la mastication. Cet appareil repose sur le principe de stimulation électrique par des électrodes, qui forcent la contraction des muscles.

Les électrodes placées sur la joue permettent de contracter le muscle masséter, responsable des mouvements de la mâchoire. Suivant l’intensité et la fréquence de l’impulsion électrique, la texture simulée en bouche n’est pas la même. On peut ainsi donner l’illusion de manger des aliments de différentes textures. Qu’ils soient durs (comme notre noix de coco) ou élastiques comme des chewing-gums.

Couplée aux goûts virtuels, cette technologie pourrait trouver une application dans les jeux de réalité virtuelle. Mais aussi pour recréer la sensation de mastication lorsqu’elle n’est plus possible. Chez certaines personnes âgées par exemple. La mastication étant liée à la dégustation et au plaisir de manger.

Ces deux technologies associées pourraient donc permettre d’avoir de la nourriture virtuelle. Alors qui sait, dans quelques années, Délices d’initiés pourra vous enseigner la dégustation à distance, virtuellement pour rendre accessibles les mets les plus rares…

Commentaires