Comment faire mûrir ses fruits après achat : les fruits climatériques.

Conseils conso / /

Partagez :

Faire mûrir des fruits après cueillette, est-ce possible ? Et cela naturellement ? Bien sûr, mais uniquement pour les fruits climactériques… Quelques éclaircissements par Délices d’initiés pour vous aider à mieux consommer.

Les fruits climactériques

Comment optimiser leur maturation naturellement grâce à l’éthylène ?

Les fruits climactériques ont la particularité de mûrir sous l’action de l’éthylène. Ce dernier est un composé produit nombre de plantes, à différentes étapes de leur cycle de vie, mais quelques unes seulement en produisent lors de la maturation des fruits. Il s’agit des fruits climactériques.

Il est donc possible de mettre à profit le dégagement d’éthylène des fruits mûrs pour faire murir ceux qui ne le sont pas. Mais encore faut-il savoir quels fruits sont sensibles à l’éthylène.

Les principaux fruits climactériques (qui dégagent de l’éthylène et qui y sont réceptifs) sont les suivants : abricot, avocat, banane, figue, fruit de la passion, goyave, kaki, kiwi, mangue, melon (certaines variétés), nectarine, pêche, poire, pomme, prune et tomate. A noter que les bananes, les pommes et les poires en dégagent particulièrement beaucoup.

Pour faire mûrir un de ces fruits, il faut le mettre dans un environnement riche en éthylène gazeux. À la maison, le plus simple est de placer les fruits immatures dans un sac, en papier de préférence pour éviter une rétention de l’humidité, avec une ou deux bananes, pommes ou poires déjà mûres. Au bout de quelques jours (suivant l’état de départ), les fruits seront mûrs à point ! Placez-les ensuite au réfrigérateur pour stopper le phénomène de maturation et dégustez-les rapidement.

La plupart des légumes quant à eux, ne supportent pas très bien l’éthylène après récolte : en plus de provoquer leur maturation, il provoque souvent une détérioration du légume (flétrissement, jaunissement, apparition de nouvelles saveurs notamment l’amer) ce qui diminue ses qualités organoleptiques (goût et propriétés nutritionnelles).

Les fruits non climactériques : agrumes, raisin, cerise, fraise, framboise, ananas, litchi, myrtille, pastèque et melon d’eau.

Commentaires