Conserver et bien servir un saucisson

Conseils conso / /

Partagez :

Conserver et bien servir un saucisson

Vous avez certainement déjà lu notre article sur la méthode de dégustation du saucisson… Mais encore faut-il correctement le conserver et bien servir un saucisson. Délices d’initiés vous dévoile les astuces pour mieux révéler les qualités organoleptiques de votre saucisson. Aiguisez vos couteaux et affûtes vos papilles !

Bien conserver un saucisson

Ce titre implique déjà deux alternatives : soit vous souhaitez consommer prochainement le saucisson, soit vous souhaitez le conserver sur une longue durée.

Pour la première option, il suffit de stocker le saucisson suspendu (pour des conditions identiques à tout le saucisson) dans un endroit sec, autour de 15°C. Pour conserver un saucisson plus longtemps, il est préférable de le pendre dans une cave légèrement humide pour ralentir sa dessiccation à une température avoisinant les 13°C.

À défaut, on peut conserver le saucisson dans le bac à légumes (moins froid) de votre réfrigérateur. Le fameux sac à saucisson peut être tout aussi bien remplacé par un linge l’entourant pour éviter la condensation en surface. Cependant, pensez à la sortir environ 1 heure avant la dégustation si vous souhaitez qu’il libère tous ses arômes.

Précisons tout de même que ces indications ne restent valables que pour un saucisson non entamé. En effet, l’entame sèche très vite, même si le réfrigérateur peut ralentir cela.

Saucisson : tranches fines VS tranches épaisses ?

Certes, cela dépend de vos goûts… Cependant, pour sublimer un mets, il est rare que la quantité compense la qualité. Une tranche de saucisson fine sera fondante et révèlera pleinement ses arômes. Pour bien servir un saucisson, préférez donc les tranches fines.

Avec quoi trancher le saucisson ?

Couteau, trancheuse, guillotine ? Quel instrument choisir pour débiter votre saucisson en de délectables tranches sublimant ses arômes ? Certes, les traditionalistes ne jureront que par le couteau, plus personnel… Cependant, un bon couteau, bien affûté (bien sûr on oublie les couteaux à dents !) implique un usager de grande dextérité. En effet, les tranches doivent être régulières, fines, peu importe la forme du saucisson.

Délices d’initiés vous suggère donc une trancheuse qui débitera rapidement le saucisson en fines tranches. Certes, une trancheuse est moins courante dans les foyers. Son tranchant est également difficile à affûter sans un professionnel et son nettoyage plus long (démontage oblige). Mais la trancheuse apporte une régularité et une qualité de coupe difficile à égaler à la main.

Un bon intermédiaire reste la guillotine à saucisson… Certes le nom refroidit quelque peu, mais l’instrument allie efficacité, rapidité, et nettoyage aisé. Seul bémol, le calibre de chaque tranche qui reste à la libre appréciation du « bourreau ». La guillotine permet ainsi de s’adapter à tous les goûts !

Avec ou sans la peau ?

Vaste débat ! Si la peau possède ses propres arômes, la fleur et le boyau sont un peu différents du reste du saucisson à la mâche. Certains trouvent « peu hygiénique » de consommer la peau du saucisson… Cela dépendra du procédé de fabrication, de séchage, de stockage et de transport utilisé pour le saucisson.

Bien sûr, seule la peau de saucisson constituée en véritables boyaux (≠ synthétique) est recommandée pour la dégustation. Techniquement, les 2 sont consommables, mais seul le vrai boyau préservera et exhalera les arômes du saucisson.

Vous penserez donc à ne pas retirer la peau pour bien servir un saucisson et mettre en valeur ses qualités.

Découvrez également notre article sur la manière de bien choisir un saucisson et sur la dégustation du saucisson. Enfin, pour améliorer vos connaissances sur les salaisons et la dégustation du saucisson, participez à nos formations ! Venez visiter l’atelier d’un artisan et d’un industriel produisant du saucisson pour mieux comprendre les contraintes et mieux consommer.

Commentaires