Quelle huile pour quel usage ?

Conseils conso / /

Partagez :

Conseils pour conserver et mieux utiliser l’huile de cuisine

L’huile se conserve à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans une bouteille bien étanche pour éviter son oxydation par oxygène de l’air. Certaines huiles se conservent au frais comme l’huile de noix et l’huile de colza.

Lorsque vous chauffez l’huile et que vous dépassez une certaine température, appelée « point de fumée », l’huile se met à fumer : elle devient alors toxique et perd ses valeurs nutritionnelles, mieux vaut donc ne pas la consommer !

Voici quelques unes des températures de point de fumée des huiles les plus courantes :

– Huile d’arachide (point de fumée à 240ºC),
– Huile de colza (point de fumée à 230ºC),
– Huile de maïs (point de fumée à 230ºC),
– Huile de tournesol (point de fumée à 230ºC),
– Huile de soya (point de fumée à 230ºC),
– Huile d’olive raffinée (point de fumée à 225ºC),
– Huile de pépin de raisin (point de fumée à 225ºC).

Pour l’huile de friture, plus elle est utilisée plus le point de fumée s’abaisse, nous vous conseillons donc de la changer régulièrement et de bien la filtrer après chaque utilisation (les impuretés augmentent la vitesse de dégradation de l’huile).

Les différents usages de l’huile : 

Fritures

Pour vos fritures, il faut choisir une huile qui résiste aux hautes températures, par exemple :

  • l’huile d’arachide, point de fumée à 240°C ;
  • l’huile de colza, maïs, soja ou tournesol, point de fumée à 230°C ;
  • l’huile d’olive (raffinée) ou de pépin de raison, point de fumée à 225°C.

Riches en oméga 6 et 3, elles sont très bonnes pour la santé car les oméga ne sont pas fabriqués par l’organisme mais nécessaires.

De façon générale, privilégiez les produits portant la mention « friture » dans le commerce.

Une huile, des usages !

  • L’huile d’arachide est particulièrement indiquée pour la friture, ayant des arômes discrets ;
  • L’huile de colza : complète d’un point de vue nutritionnel, son goût neutre peut parfaitement se prêter à une vinaigrette et une mayonnaise.
  • L’huile de noisette : ne supporte pas la chauffe, rancit vite (à conserver au frais donc), parfaite pour une salade ou relever un velouté de potiron ;
  • L’huile de noix (huile vierge de noix est à privilégier) : à conserver au frais, parfaite pour la salade, la cuisson au four (cake et gâteaux) ;
  • L’huile d’olive (vierge ou vierge extra) présente de bons apports nutritionnels, est délicieuse en salade ou pour la cuisson et présente des arômes puissants caractéristiques. Adaptée à la cuisson, l’huile d’olive supporte 180°C (extra vierge) à 215°C (vierge ou légère) ;
  • L’huile de pépins de raisin : goût discret, bons apports nutritionnels, à préférer en assaisonnement ou pour la cuisson ;
  • L’huile de tournesol : arômes légers, supporte de hautes températures donc adaptée à la friture, mais aussi bien appréciée en assaisonnement.

À la poêle ou autres cuissons

Vous pouvez utiliser toutes celles citées ci-dessus, ainsi que de celle d’olive non raffinée (vierge ou vierge extra) pour la cuisson de vos aliments. Vous pouvez aussi utiliser les huiles de noix (& noisette) ou sésame si elles sont raffinées.

Salade (huile crue)

Toute huile peut aromatiser votre salade ! Certaines sont cependant meilleures que d’autres pour la santé, notamment les huiles non raffinées qui ont conservé tous leurs composants, notamment les oligo-éléments.

Commentaires