Servir le vin

Servir le vin

Choisir un vin avec soin, l’acheter avec désir, l’accorder avec harmonie et bien sûr le servir avec attention reste la meilleure recette pour le déguster avec plaisir !

Le vin fait partie à part entière de la gastronomie et certains codes accompagnent son service… en partie pour le sublimer, mais aussi par bienséance.

 

Conserver le vin

Le meilleur des vins mal conservé perdra tout son intérêt… Une belle cave en pierre fraiche et humide est certes l’idéal, mais difficile à combiner avec certaines habitations citadines. D’autres alternatives existent comme confier son vin à un professionnel du stockage des vins qui le conservera dans des conditions optimales (contre un coût mensuel) ou encore investir dans une cave à vins compartimentée permettant de varier les conditions selon les vins stockés.

 

Le débouchage

En préambule à tout débouchage de bouteille, il faut découper et retirer la partie supérieure de la capsule. Ce manchon d’aluminium, outre son rôle légal, permet de protéger le contenu de la bouteille et de la sceller.

La capsule doit, selon la tradition, être coupée au milieu de la bague de la bouteille. Cependant, par facilité, celle-ci est de plus en plus souvent découpée sous la bague pour prendre appui sur le verre et permettre une découpe régulière.

En aucun cas celle-ci ne doit être découpée au-dessus de la bague car le vin pourrait alors entrer en contact avec des traces d’oxydation et autres impuretés qui se seraient développées ou glissées entre la bouteille et la capsule.

 

Les nombreux types de tire-bouchons, du simple limonadier au plus perfectionné, permettent désormais à chacun de trouver « l’arme » la plus adaptée pour servir le vin. Le débouchage peut donc s’effectuer avec ou sans effort selon vos aspirations.

 

Vin bouchonné ou pas ?

Les vins bouchonnés sont certes de plus en plus rares (meilleure maîtrise technique), mais certains le sont encore… Une petite dégustation préalable évite donc les mauvaises surprises. Il s’agit juste de s’assurer de la bonne température du vin et de vérifier si celui-ci n’est pas bouchonné, mais il ne s’agit en aucun cas d’une dégustation œnologique détaillée ! Veillez donc à ne pas servir le vin bouchonné !

 

Vin à carafer ou non ?

Le passage d’un vin en carafe a 2 raisons principales :

  • le décanter : c’est-à-dire de réduire le dépôt en suspension et d’attendre que celui-ci se fixe sur le fond de la carafe ;
  • l’aérer pour « l’ouvrir », permettre à ses arômes de s’exprimer pleinement.

Avant de servir le vin, pensez donc à vous assurer que l’une ou l’autre ne soit pas nécessaire.

 

Servir le vin à la bonne température

Vous avez certainement déjà entendu parler d’un « vin chambré », c’est-à-dire amené progressivement à température ambiante en le sortant de la cave. N’attendez donc pas le dernier moment pour sortir le blanc du frais ou le remonter de la cave.

 

Les Champagnes et autres vins effervescents sont ceux qui tolèrent le mieux le froid puisqu’ils se consomment entre 8 & 10°C, tout comme les primeurs (dont le célèbre Beaujolais nouveau !).

Suivront les blancs de 10 à 12°C (jusqu’à 14°C pour ceux de garde), puis les rouges plutôt légers (Côtes du Rhône, Bourgogne) de 12 à 16 °C, puis les Bordeaux de 16 à 18°C.

 

Bien sûr, si la bouteille n’est pas rapidement consommée (ce qui est préférable : rappelons que l’alcool est à consommer avec modération et qu’une bouteille compte à peu près 6 verres), de nombreuses solutions permettent de garder le vin à bonne température. Citons notamment le seau à glace, la brique d’argile ou encore les récipients isotherme…

 

Le bon vin dans le bon verre !

Il existe pléthore de vins et tout autant de verres… Si votre budget ou vos rangements ne vous permettent pas de disposer en nombre suffisant de tous les types de verres adaptés aux différents vins (ce que chacun comprendra aisément !), optez pour le classique verre INAO. Il s’agit d’un verre fin, normé offrant à la fois une cheminée assez haute et resserrée au col pour concentrer les arômes et un ventre laissant ceux-ci s’aérer et se développer.

 

Le bon geste pour servir le vin

Enfin, une fois le vin bien conservé, débouché mais non bouchonné, carafe ou non, mis à bonne température, et le bon verre trouvé, il reste à servir le vin… Pour cela, rien ne vaut un bon entrainement. La bouteille ne doit pas toucher le verre, et aucun goutte ne doit tomber sur la table ! Si vous ne maîtrisez pas encore le quart de tour qui évitera de tâcher la nappe, optez pour un stop-goutte, ce petit disque souple qui se glisse dans le goulot de la bouteille et retient l’ultime goutte !

 

Enfin, voici venu le temps de déguster avec délectation et modération le doux breuvage ! Bonne dégustation !

Commentaires