Thé jaune : fabrication & dégustation

Thé jaune

Le thé jaune tient son nom de sa couleur. Il est également appelé thé de l’empereur ou thé impérial pour les mêmes raisons. Le jaune est en effet la couleur de l’empereur en Chine. Exclusivement issu du Hunan, sur l’île de « Jun Shan », le thé jaune reste un thé d’exception.

Non oxydé, il subit une légère fermentation microbienne après la cueillette. Le thé jaune est en réalité un thé vert chinois ayant subi une fermentation post-enzymatique.

Les étapes de fabrication du thé jaune

Après la cueillette, les feuilles sont flétries puis fixées à haute température afin de détruire les enzymes.

Fixation

La fixation de la couleur et des arômes du thé jaune se fait à haute température sous couvert de paille, avant un repos sous couvert également. Les feuilles sont ensuite roulées puis séchées.

Torréfaction & fermentation

Après torréfaction et roulage, les feuilles de ces types de thé sont couvertes pendant plusieurs heures, avec un taux d’humidité proche de 100 %, pour permettre une légère fermentation.

La dégustation du thé jaune

Ce thé se caractérise par ses arômes fruités, parfois légumineux et ses notes de vanille et de tofu.

Le thé jaune ou thé impérial nécessite une eau à 80°C maximum pour une infusion d’une à 4 minutes dans une tasse lisse (verre ou porcelaine).

Pour aller plus loin…

Délices d’initiés vous initie aux divers types de thé : thé blanc, thé vert, thé rouge, thé bleu-vert (Oolong, wulong), thé noir… Apprenez les différentes étapes de fabrication pour chaque thé et leurs caractéristiques via notre blog…

Enfin, apprenez à déguster le thé dans cet article ou grâce à de nos formations pour amateurs ou professionnels sur Valence, en toute convivialité !

Commentaires