Sucres et allégations nutritionnelles

Décryptage étiquettes & labels / /

Partagez :

Les allégations nutritionnelles sur les sucres

Pour préserver leur santé, de plus en plus de consommateurs cherchent à limiter leurs apports en sucres. Ils se tournent donc souvent vers les produits portant des mentions sur leur teneur en sucres. Mais vu le nombre et la diversité de ces mentions, mieux vaut savoir les déchiffrer. Nous vous proposons donc de les découvrir avec nous !

Le sucre, les sucres : quelle différence ?

Quand on parle de « sucre » au singulier, c’est en général pour designer le sucre « alimentaire » que l’on met dans le café (ou pas ! voyez-notre article sur la dégustation du café). Ce sucre est en réalité du saccharose. La mention « sucres » au pluriel fait références à tous les sucres du point de vue biochimique : saccharose, fructose, glucose, lactose…

Ne vous inquiétez pas pour autant ! En France, seules les mentions concernant les sucres dans leur globalité sont autorisées. Les mentions sur le sucre au sens de saccharose sont interdites pour ne pas risquer de tromper le consommateur.

Sachez cependant, que les sucres font partie de la famille des glucides. Cela ne veut pas dire que tous les glucides sont des sucres. Les allégations sur les sucres ne concernent donc pas tous les glucides, notamment pas les polyols. Les polyols (xylitol, sorbitol, maltitol) sont presque deux fois moins caloriques que les sucres et sont par conséquent souvent utilisés pour les remplacer dans les produits alimentaires.

Les allégations sur les produits allégés en sucres

Les mentions « allégé en sucre« , « light« , « à teneur réduite en sucre » ou équivalentes ont la même signification. Ces allégations nutritionnelles sur les sucres sont basées sur la comparaison d’un produit à ses équivalents sur le marché. Ainsi la mention peut être utilisée pour un produit qui contiennent 30 % de sucres en moins qu’un autre produit lui étant similaire.

Le seul problème, c’est le choix de la référence. En effet si c’est le produit le plus riche en sucres du marché qui est choisi comme référence, la mention « light » n’a plus beaucoup de sens. Elle ne veut surtout pas dire que le produit contient peu de sucres, seulement moins que les autres !

Les allégations sur les produits contenant peu ou pas de sucres

Suivant la teneur en sucres plus ou moins réduite, il existe différentes allégations nutritionnelles sur les sucres.

  • L’allégation « sans sucres » indique que le produit contient moins de 0,5 g de sucres pour 100 g. Cela ne veut par contre par dire que le produit n’est pas calorique.
  • La signification de la mention « à faible teneur en sucres » dépend des produits :
    • Produit liquide : indique que la teneur en sucres est inférieure à 2,5 g / 100 ml ;
    • Produit solide : indique que la teneur en sucres est inférieure à 5 g / 100 g.
  • L’allégation « sans sucres ajoutés » signifie que le produit ne contient que des sucres naturellement présents (et il y en a souvent beaucoup). L’ajout de sucres, ou de tout autre aliment utilisé pour ses propriétés édulcorantes est interdit (miel, sirop, jus concentré…). Les édulcorants au sens propre du terme restent quant à eux autorisés (stévia, aspartame,…).

Malgré ces nombreuses allégations nutritionnelles sur les sucres, il ne faut pas diaboliser les sucres et croire qu’ils sont mauvais pour la santé. Ce n’est pas le cas s’ils sont consommés en quantité raisonnable.

De plus, les édulcorants utilisés pour remplacer les sucres sont controversés du fait de leur danger potentiel pour la santé. Mieux vaut consommer ponctuellement des produits avec de « vrais » sucres, que régulièrement des produits avec édulcorants, notamment d’aspartame… Lisez donc notre article à son sujet, et faites-vous votre propre avis !

Commentaires