Thé blanc : fabrication & dégustation

Le thé blanc

Le thé blanc est une spécialité chinoise. On trouve également de délicieux thés blancs en Inde, au Népal et au Sri Lanka. Il s’agit du type de thé le moins travaillé.

Les étapes de fabrication du thé blanc

Ce thé est naturellement légèrement oxydé par les enzymes de la feuille détachée. Cela entraîne un changement de couleur et d’arômes. Après la cueillette et un séchage de quelques heures, seulement deux étapes sont nécessaires à sa transformation : le flétrissage et le séchage.

Flétrissage

La feuille est mise à flétrir durant 3 à 4 jours sur des claies de bambou, en extérieur à l’ombre. La feuille passe ainsi du vert au gris-vert. Au nez et à la vue, le planteur décide d’arrêter le flétrissage au moment le plus opportun pour préserver les arômes et leur assurer une pérennité optimale.

Séchage

Pour stopper l’étape de flétrissage, les feuilles de thé blanc sont déshydratées au four en dessous de 100°C pendant 20 minutes. Cette étape fixe les qualités du thé en arrêtant l’oxydation.

Dégustation du thé blanc

La feuille sèche de thé blanc présente un petit duvet blanc à sa surface et des reflets allant du gris marron au vert-argenté…

Le thé blanc est à préparer avec de l’eau à 80°C maximum et peut infuser longtemps, de 5 à 10 minutes dans une tasse poreuse (terre, céramique, grès).

Vous noterez alors des arômes végétaux, avec quelques notes fleuries. Le thé blanc est très subtil, légèrement âpre et amer.

Pour aller plus loin…

Délices d’initiés vous propose de découvrir les autres types de thé : thé jaune, thé vert, thé rouge, thé bleu-vert (Oolong, wulong), thé noir…

Apprenez ainsi les étapes de fabrication de ces thés et leurs caractéristiques de dégustation pour vous en délecter.

Enfin, découvrez comment déguster le thé dans cet article ou lors de nos formations pour amateurs ou professionnels sur Valence !

Commentaires